5 conseils pour une vie plus zen

Les courses,  les collègues vampires qui vous prennent votre énergie, le patron qui n’a pas le temps de vous écouter, le goûter à préparer, les affaires de piscine, de rugby, de foot, de gym, la préparation du dîner, le dîner en lui-même, les devoirs d’école, la gestion des conflits, la lessive, le repassage, le ménage,  les activités sportives, l’anniversaire de la grande grande tante…. Bref…. Toutes ces (sur)activités nous mènent la vie durent et nous épuisent.

Une pause s’impose. Oui ! mais, comment?

Tout le monde rencontre cette même difficulté. Comment insérer un temps  de pause, essentielles à notre bon fonctionnement  physique ET mental, au cours de sa journée ?

pretty-1357039_1920

L’approche naturopathique

J’ai donc cherché des solutions. Et quand on cherche, on trouve !  J’ai donc trouvé auprès de Céline Deflers, naturopathe à Toulouse et enseignante au sein de mon école ISUPNAT à Paris, ces quelques pistes de réponses très intéressantes et simples à mettre.

Mais avant les points clefs pour avoir une vie plus zen, je vous propose une rapide approche de la naturopathie.

Cette pratique, reconnu officiellement en Suisse, est une médecine non conventionnelle qui vise à équilibrer le fonctionnement de l’organisme par des méthodes  naturelles. Elle permet ainsi de mettre en place une hygiène de vie pour que le corps s’adapte aux contraintes de nos vies actuelles.

L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. C’est sur ces bases que le Bureau International du Travail l’a officiellement enregistrée en 1968 et que de son côté, l’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle également.

La naturopathie englobe l’individu sur tous les plans  de l’être parce  qu’elle suppose que l’humain, dans la globalité et l’ «entièreté» qui le caractérisent, peut s’exprimer sur différents plans : physique, énergétique, émotionnel, mental,  spirituel, socioculturel et même planétaire (écologie).

Cette discipline se compose de 2 axes distincts mais complémentaires :

  • Clefs d’une hygiène de vie  optimum  (conseils alimentaires, gestion du stress, activités physiques et respiratoires et outils  et techniques naturels : le naturopathe  agit en qualité d’un vrai éducateur de santé, dans un cadre de prévention primaire
  • Clefs naturopathiques individualisées pour redynamiser les capacités d’auto guérison  propres à notre organisme

On peut donc en conclure que la naturopathie a pour mission de prévenir la maladie, de conserver la santé, ou de l’optimiser par un mode de vie plus sain.

La naturopathie contribue ainsi à la promotion d’une santé globale et durable, qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle mais  la complète, elle s’inscrit en parfaite complémentarité avec les autres pratiques sanitaires, médicales et/ou paramédicales.

Des solutions simples et naturelles

  • BOUGER : notre corps a été conçu pour le mouvement, aussi bougeons pour faire respirer nos muscles et notre squelette. Yoga, vélo, marche…. chacun à son rythme, chacun à sa façon. L’important n’est pas la compétition (loin de là), mais bien la régénération.
  • SE REPOSER : Faire des pause au quotidien permet à notre système nerveux de se recentrer. Les micro-siestes, les respirations sont des solutions peu chronophages que chacun peut mettre en place pour être plus efficace. Cela peut être par des mouvements de régénération spontanée (sauts, étirements….).
  • S’ALIMENTER SAINEMENT : au fur et à mesure s’orienter vers plus de fruits et de légumes, plus de crus, des jus de légumes (car on ne sait plus digérer la cellulose).
  • REVENIR A SOI : s’écouter, vivre le moment présent, vivre en pleine conscience.
  • SE RAPPROCHER DE LA NATURE : Prendre le soleil au quotidien, se balader en forêt, se baigner dans les rivières pour puiser l’énergie de la nature.

hiking-break-737555_1280

Exercice  :

Vous pouvez  écrire un journal de bord où l’on note :

  1. les points qui prennent de l’énergie et
  2. ceux qui en donnent,

L’objectif étant, au fur et à mesure, de rétablir l’équilibre entre les deux.

 

Retrouver l'interview de Céline Deflers en cliquant sur la vidéo ci-dessous:

 

2016-12-02T15:37:53+02:00