10 astuces pour trouver des plantes sauvages comestibles

Comment récolter des plantes sauvages comestibles ?

par Véronique Pellé

Les Plantes Sauvages poussent dans des lieux de prédilection. Certaines plantes peuvent se retrouver de partout, toute l’année, d’autres poussent à des moments précis dans des sols & des conditions précises. Tout l’art & l’expérience d’une bonne cueilleuse est de bien connaître le territoire qui l’entoure. Certains lieux sont pollués, d’autres sont rares, voire inexistant.

Véronique Pellé a développé une méthode qui permet, même si l’on n’y connaît rien aux plantes, de pouvoir débuter sans se tromper.

La première étape est de repérer les lieux non pollués par les pesticides ou les engrais. Deux signes très positifs : la grande variété de plantes, la grande quantité & variété d’insectes.

La deuxième étape consiste à repérer autour de chez soi, les 10 types principaux de terrain où vous retrouverez les différentes plantes :

  1. Le potager, les maraîchages & le jardin : Remuer souvent la terre & l’amender, crée un lieu propice pour un nombre important de Plantes Sauvages Comestibles.
  2. Le prés de pâture ou pelouse : vous le reconnaîtrez à la hauteur de l’herbe. Elle est souvent basse, de 5 à 15 cm environ. Autre signe qui ne trompe pas, s’il y a des haies tout autour, vous verrez les arbres dont les branches basses sont mangées jusqu’à 1,80 mètre environ, formant une ligne invisible.
  3. Le prés de fauche ou prairie, là où les paysans font leur foin, 2 – 3 – 4 fois dans l’année, suivant l’année. Là, l’herbe coupée à 7 cm pousse jusqu’à une hauteur de plus d’un mètre environ.
  4. La vigne ou le verger. L’essentiel est de repérer s’il est bio ou pas. Pour cela, rechercher les deux signes très positifs (plantes variées & quantité insectes).
  5. La lisère de forêt, la clairières ou la haie. Plus que l’intérieur de la forêt qui est plus fait pour les amateurs de champignons, la lisière de forêt, les haies ou clairières, sont des lieux où poussent une multitude de plantes.
  6. Le long des cours d’eau : Là tout est possible : un cours d’eau très naturel ou un dépotoir canalisant les pollutions le long du cours d’eau. Pour faire la différence, observer la vie le long de ce cours d’eau, voire dans l’eau. Plus il y a de bébêtes dans l’eau, plus elle est vivante !
  7. Les talus Lieux à risque, surtout le long des voies de chemin de fer. Mais d’une incroyable richesse.
  8. Le long des chemins. Là on oublie volontairement le long des routes & des autoroutes même si le long de ces dernières sur plusieurs mètres & des kilomètres, ces espaces sont des lieux privilégiés pour les plantes sauvages. Par contre les chemins où les voitures roulent rarement, une dizaine de voiture par jour, si l’on a pas de meilleur choix, est tolérable pour la cueillette.
  9. Le bord de mer : Là poussent les plantes tolérants les embruns salés voire un sol salé.
    Les algues sont une autre source de nourriture qu’il est intéressant de connaître. Peut-être connaissez-vous déjà, la laitue de mer, le nori ou les spaghettis de mer pour ne citer que ces 3 algues délicieuses.
  10. Les dalles, les éboulis & rochers. Ces lieux très minéraux, en haute montagne ou pas, sont des sols en devenir, les plantes y sont très fragiles, rares et sont donc des lieux à préserver. Toute cueillette est à proscrire.

Vous remarquerez petit à petit que certaines plantes se retrouvent dans plusieurs types de terrain. Alors que d’autres sont inféodées à un seul type de terrain. C’est pourquoi, le classement des plantes par type de terrain peut induire en erreur le cueilleur débutant.

Deux équations magiques

L’équation soleil + eau + terre = plantes est toujours vraie. Si vous constatez un sol à nu alors qu’il y a ces 3 éléments, c’est qu’il en existe un autre élément invisible : un polluant, concentré qui plus est, ou une terre récemment remuée.

Il apparaît donc essentiel d’apprendre à repérer les lieux pollués par l’observation de la vie qui se déroule autour de vous :

Variétés des plantes + des insectes en quantité = vie biologique

Ces deux éléments indiquent une forte probabilité d’un sol & d’un air de qualité biologique.

meadow-1622940_1280

Par quoi commencer ?

Prenez une carte IGN top 25 elles sont idéales pour faire une cartographie de votre territoire en différenciant les 10 types de terrain à l’occasion de vos balades. Cette carte deviendra votre outil de référence pour aller récolter les Plantes Sauvages Comestibles.

xtelecharger-une-carte-ign-gratuitement-3-jpg-pagespeed-ic-orxyefjgum

+ d’infos

Retrouvez les informations et les stages de Véronique Pellé sur son site internet : http://www.gourmandises-sauvages.com

Ou encore sur Facebook : https://www.facebook.com/GourmandisesSauvages/

Suivez nous sur Facebook

Abonnez-vous à la chaîne You Tube

En image avec instagram

 

2016-12-06T15:04:19+02:00